Dietecom 2015 : Le chocolat

Des stands, des marques, des produits.

On découvre, à Dietecom, des nouveautés en matière de nutrition : Knorr qui s’engage à réduire la teneur en sel dans ses soupes, St Hubert qui nous présente sa margarine aux pépites de chocolat à 38% de matières grasses (délicieuses), Lu qui a réduit la teneur en sucre de ses biscuits, Sojasun qui nous fait goûter des graines de soja grillées délicieuses et beaucoup moins salées que des cacahuètes pour l’apéritif (et moins grasses : 24% de MG), la marque Vaïvaï qui nous étonne avec son eau de coco, un produit (très) intéressant pour les sportifs.
Bref, on découvre. On goûte. On se documente.
Et on assiste aux conférences, sur divers thèmes.

Et, à quelques jours seulement de Pâques (et en attendant les recettes au chocolat qui arriveront vendredi prochain !!), focus sur une conférence :

« Le chocolat : produit antistress ou drogue ? »

En France, la consommation moyenne de chocolat 6,3kg/an/habitant, ce qui nous classe comment étant les 10èmes plus importants consommateurs au monde.

14% des Français consomment quotidiennement du chocolat.

Le chocolat trouve-t-il une place dans une alimentation équilibrée ?

OUI !!!…mais à petite dose !

10g de chocolat (soit un carré ) à 70% de cacao

  • = 3,5g de glucides dont 2g de sucre
  • =4g de lipides
  • =25mg de magnésium
  • =1,3g de fibres alimentaires
  • =50 calories

En plus de contenir du magnésium, précieux pour le système nerveux, le CACAO contient :

  • De la caféine et de la théobromine, qui stimulent les influx nerveux ,
  • Du tryptophane, un acide aminé essentiel qui, associé aux glucides, est précurseur de la sérotonine, une hormone « du plaisir »,
  • De la phénylethylamine, qui stimule les neurotransmissions, augmente l’activité mentale et aurait un effet euphorisant.

Le cacao intervient donc dans la régulation du système nerveux, la transmission des influx et la régulation des humeurs ! Et, forcément, plus un chocolat est riche en cacao, plus ces effets seront marqués.

Le chocolat contient quant à lui de la matière grasse provenant du beurre de cacao (attention, bien regarder les ingrédients : les chocolats de mauvaise qualité contiennent des graisses végétales autres que le beurre de cacao et sont à éviter) et, il a récemment été émis une hypothèse selon laquelle le gras serait la 6ème saveur (après le salé, le sucré, l’amer, l’acide et l’umami). Il y aurait en effet des capteurs sur notre langues (les papilles gustatives) sensibles au gras, qui procurerait du plaisir à la dégustation (à condition de prendre son temps en mangeant le chocolat…le laisser fondre est alors la meilleure façon d’avoir accès à toutes les saveurs).

Quelles sont les différences entre les chocolats ?

Chocolat noir = cacao en poudre + beurre de cacao + sucre

Chocolat au lait = cacao en poudre (moins) + beurre de cacao + sucre + lait en poudre

Chocolat au lait = beurre de cacao + sucre + lait en poudre (donc pas du tout de poudre de cacao…pas de nutriments)

Mais alors, est-ce une drogue ?

Nous allons voir si le chocolat répond aux caractéristiques d’une drogue…

La drogue se définit comme « un produit pour lequel on a un désir irrésistible de consommation » =… oui, on peut tout à fait ressentir ça pour le chocolat !

Et on note, pour une drogue :

-Une consommation malgré des conséquences négatives (travail, famille, santé… ) = pour le chocolat OK

-Un phénomène de tolérance poussant à augmenter toujours les quantités pour avoir le même effet de plaisir = pour le chocolat NON

-Syndrome de manque psychique= pour le chocolat OK

-syndrome de manque physiologique = pour le chocolat NON

Le chocolat n’est donc pas une drogue! 🙂

Il est donc à consommer avec modération (1 à 3 carrés par jour), en prenant le temps de le savourer (on en mange moins!) et en le choisissant bien (on en mange moins aussi s’il est meilleur).
Si vous préférez le chocolat au lait, dégustez du chocolat au lait car le chocolat reste un aliment « plaisir », il est donc inutile de se forcer à manger un chocolat noir si on ne l’apprécie pas!

Tout en sachant qu’il est bien entendu d’un point de vue nutritionnel de prendre un chocolat fort en cacao.

Reste donc à allier plaisir et nutrition… avec modération 🙂

1 comment

  • dominique

    connaissez vous les chocolats Bonnat de Voiron ? j’adore le chocolat au lait mais le principal ingrédient est toujours le sucre … sauf chez Bonnat où le premier ingrédient est le beurre de cacao et où le sucre ne vient qu’ après . Il est beaucoup plus cher que les choco habituels de supermarchés mais plus riche en cacao (les grands crus au lait avec 65% de cacao ….! ) et infiniment meilleur ..
    Je l’ai trouvé par hasard au BHV à la boutique alimentation de luxe ……. depuis j’en parle autour de moi ……
    http://www.bonnat-chocolatier.com/Fichiers/bonCommande.pdf

    je ne crois plus aux régimes qui veulent vous faire maigrir avec des trucs immangeables comme le fromage blanc à 0% au délicat goüt de carton … je crois qu’il faut se faire plaisir aux papilles même en cherchant à perdre du poids .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.